Le directeur général de Nature Québec nous explique pourquoi il va marcher sur Anticosti